Chaque homme est proprement seul…

« Chaque homme est proprement seul.

Quelquefois il trompe sa solitude !

Il travaille, dort, court, marche, se réjouit,
Et pleure. Mais il doit toujours accepter les ambiguïtés,

Il doit choisir avec humilité ou révolte

Entre réalité et idéal, mesure ou démesure,

Désagrégation et synthèse, avidité et pauvreté,
Laideur et beauté.

Peut-être y a-t-il deux personnes en chaque homme :

Une personne matérielle et une personne spirituelle, existant
Dans l’imagination seule. Cependant il rêve.

Il veut garder son indépendance,

Il cherche un absolu !

Le plus important est qu’il ne reste jamais dans l’allure,

Il n’a pas le temps, il est toujours pressé

Et il est toujours en retard.

Il poursuit quelque chose.

Il court quelque part… »

 

Elzbieta Cwalinska